psycho test amour


Êtes-vous victime d'une relation abusive ? - Psycho test

Au début tout se passe comme dans un rêve. Vous êtes totalement séduite par quelqu'un qui correspond parfaitement à votre idéal masculin. C'est le coup de foudre ! Il est drôle, un peu mystérieux, mais tellement amoureux de vous et avec ça romantique et attentionné... De quoi succomber complètement. ...


relation abusive test

Les débuts d'une relation abusive

Au début tout se passe comme dans un rêve. Vous êtes totalement séduite par quelqu'un qui correspond parfaitement à votre idéal masculin. C'est le coup de foudre ! Il est drôle, un peu mystérieux, mais tellement amoureux de vous et avec ça romantique et attentionné... De quoi succomber complètement.

Votre relation traverse une période d'euphorie, vous êtes constamment sur un petit nuage. Tout est beau et vous avez envie de chanter, danser et de crier votre amour sur tous les toits. Si vous êtes dans une relation saine, l'euphorie passera, certes, un jour, mais le bonheur devrait juste prendre une autre forme, plus stable et linéaire. Si, par contre, vous vous êtes trouvée dans une relation abusive, le bonheur ne durera qu'un temps et risque d'être brutalement interrompu.

Alors que tout allait bien et que vous êtes toujours sur votre petit nuage, votre chéri vous crie dessus, sans raison particulière, à votre sens. Les cris accompagnés d'insultes et de grimaces effrayantes. Vous êtes sous le choc. La raison est habituellement banale, vous voulez sortir avec vos copines, alors qu'il ne les apprécie pas, vous avez acheté une robe trop moulante, pour aguicher les hommes, selon ses paroles, il n'aime pas le plat que vous avez préparé. Toute raison est bonne pour lui, plus tard il dira que c'était de votre faute.

Une relation abusive, la répétition d'un schéma

Après ce premier épisode, voyant que vous êtes triste et fâchée et peut être même, que vous pensez à rompre, il s'excuse copieusement, il vous supplie de le pardonner, il dit que c'est son travail qui l'épuise. Bref, il y a mille bonnes raisons qui justifient son comportement odieux. Il vous couvre de cadeaux et de baisers, se fait câlin comme un gros matou. Vous hésitez, mais finalement lui pardonnez son éclat de colère. Votre histoire repart de plus belle, vous êtes plus heureuse que jamais, parfois seulement le souvenir de son explosion de colère vous gâche un peu la joie d'avoir un homme aussi formidable à vos côtés.

Et puis un jour, alors que vous croyiez que c'était un acte isolé, qui ne se répéterait jamais, car on vous ne la fait pas à vous, vous connaissez votre valeur, la surprise, un autre coup de colère, des jurons à faire tomber les oreilles, un coup part, une gifle, ou il vous attrape le bras, le serre très fort, vous secoue toute entière, terrorisée. Le schéma se répète, vous, indignée, horrifiée, voulez partir, mais vous avez toujours à l’esprit cet homme merveilleux qu'il peut être, quand il veut … Lui, il le sent, votre hésitation, votre amour pour lui et se confond en excuses, vous supplie, évoquant encore une fois son travail qui le stresse tellement, la fatigue, ses efforts de vous rendre heureuse... et vous couvre de baisers, de cadeaux d'excuses... et vous cédez encore une fois. Il est plus romantique que jamais et vous, encore une fois, décidez d'effacer l'ardoise. Une période appelée « lune de miel » s'en suivra, comme la dernière fois et vous aurez toutes les apparences d'un couple heureux et follement amoureux.

Des cycles semblables risquent de se répéter sans fin, d'abord la tension qui monte lentement et progressivement, durant des jours, des semaines, peut être des mois, pour atteindre un niveau où il ne faut qu'une étincelle pour qu'une nouvelle explosion fasse trembler votre couple. Ensuite la lune de miel, une période lors de laquelle il essaiera de tout effacer, se faire pardonner et vous reconquérir. Les colères de votre conjoint risquent de devenir de plus en plus violentes et rapprochées, votre tendance à pardonner l'enhardissant à chaque nouvelle crise.

Vous, sa victime, avec le temps vous devenez de plus en plus incapable de voir sa faute, vous attribuant tous les torts. Votre confiance en vous fond comme la neige au soleil, ainsi que le cercle de vos amis personnels, dont il essaie de vous couper, pour vous avoir rien que pour lui et à sa merci.

Le début de l'histoire peut être différent, ainsi que la suite, qui peut être d'une intensité variable, en partant d'un simple chantage émotionnel, en passant par des insultes, des coups et passages à tabac sanglants.

Comment savoir si on est victime d'une relation abusive ?

Comment savoir clairement que l'on est victime d'un partenaire abusif ? Autant il est facile de se rendre compte des violences physiques, car elles laissent des dommages bien tangibles, des bleus et des blessures, parfois des fractures, accompagnés de la douleur physique que l'on ne peut pas ignorer, autant des violences morales sont parfois nettement plus difficiles à cerner et définir. Dans les deux cas, il peut être difficile de fuir et de laisser le bourreau derrière soi. Toute relation, dans laquelle l'un isole l'autre de ses amis et de sa famille, en lui ôtant lentement mais sûrement la confiance en soi, l'estime de soi, la capacité de décider de soi-même et son autonomie, en l'empêchant de s'épanouir et en le rendant prisonnier des liens invisibles est une relation abusive. Dans ce type de relation, la victime n'a pas le droit de réaliser ses propres objectifs, toujours soumise à la volonté de son « maître ».

Le climat dans la relation construit par le conjoint abusif correspond à des schémas d'un comportement abusif classique et a pour but de déstabiliser la victime, en lui ôtant progressivement son assurance, pour qu'elle finisse par ne plus se faire confiance à elle-même ni à son jugement et qu'elle devienne totalement soumise et dépendante de l'autre.

Comment sortir d'une relation abusive ?

Comment faire pour se soustraire à la tyrannie de son conjoint, qui vous rend malheureuse et constitue une menace pour votre santé psychique, physique et peut-être pour votre vie ? A part avoir conservé une volonté de fer, ce qui est rare pour une victime d'un conjoint abusif, vous n'y arriverez pas toute seule. Il faut vous faire aider. Tournez-vous vers un proche de totale confiance, qui vous aidera à fuir et à entreprendre des démarches pour vous libérer une bonne fois pour toutes. Vous pouvez toujours contacter www.sosfemmes.com pour demander de l'aide.

Pour en finir avec le sujet, il est important d'ajouter qu'il n'y a pas que les femmes qui tombent victimes d'un conjoint abusif, les hommes, dans des proportions moindres, certes, sont eux aussi exposés à ce risque.

Comment savoir si vous êtes dans une relation abusive avec votre conjoint ? Répondez aux questions du test :



Vos commentaires

Faites un test !


psycho test amour >>

test personnalité >>

psycho test famille >>

psycho test société >>

psycho test santé >>